Je ne supporte pas les bruits anodins

Ce forum s'adresse aux gens touchés par un cas spécifique de troubles obcessionnels compulsifs. Le fait de se mettre en colère suite aux bruits de la vie quotidienne, provoqués par d'autres. Ceux qui en sont atteints comprendront qu'ils ont leur place sur
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'hiver est mon pire ennemi !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marmantelle



Messages : 1
Date d'inscription : 04/09/2014

MessageSujet: L'hiver est mon pire ennemi !   Jeu 4 Sep - 2:47

Bonjour,
C'est ma première fois sur ce forum, mais je me suis vraiment reconnue dans ce que Sofi a dit, donc j'ai franchi le pas.
Pour moi, les repas en famille étaient tout simplement un calvaire, j'étais toujours irritable, et au bout d'un moment j'ai du dire à mes proches pourquoi je faisais toujours la tête en mangeant. Au début, ils ont réagi en rigolant, en disant que j'exagérais, que je copiais mon grand-père très pénible sur ça aussi (faut croire que c'est de famille !), mais au bout d'un moment, ils ont compris que j'étais vraiment sérieuse, et que je souffrais à chaque repas.
Maintenant, on en rigole entre nous, ce qui m'aide à mieux supporter (même si c'est encore très dur), et souvent, j'essaie de mettre un peu de musique en bruit de fond. Le problème c'est quand je ne suis pas avec mes proches, notamment à la fac dans les amphis. Vous imaginez que 100 personnes dans un amphi, ça fait un bruit atroce en termes de reniflements, raclements de gorges et tout ça... Il m'est même arrivé de rater des partiels à cause de ça, parce que je me focalisais sur ces bruits.
Quand je les entends, ça me donne envie de tuer les autres, de pleurer de rage parce que je sais très bien que je ne peux pas agir...
J'ai essayé d'aller voir un psychologue (pour d'autres raisons aussi), mais ils n'ont jamais relevé cette information, j'avais l'impression qu'ils me comprenaient pas...
Bref, je suis toujours dans une impasse, mais rien que le fait de savoir que je ne suis pas la seule m'aide un peu, je me sens moins extra-terrestre...
Merci de m'avoir lue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cecily



Messages : 50
Date d'inscription : 17/02/2011

MessageSujet: exposition   Mer 17 Sep - 11:04

Bienvenue au club des "allergiques" aux amphis!  J'ai eu d'affreuses crises de misophonie durant mes études, car je ne pouvais pas brosser tous les cours et il fallait bien que je m'expose à la misophonie plusieurs heures par semaine.  Rongeurs d'ongles, bouffeurs de chewing gum, suceurs de bics.....  
La nuit, je faisais des cauchemars presque agréables car dans ces cauchemars, je laissais libre cours à ma colère contrairement à la vie réelle!  
J'avais aussi, une ou deux fois par an, d'énormes bouffées de fièvre sans cause, dans le bus en revenant d'un cours, je ne prenais aucun médicament, je laissais ça m'envahir et me fatiguer, et durant la nuit je m'endormais d'un très lourd sommeil et tout cela était finalement calmant et réparateur.  C'est bizare mais cela s'est passé ainsi, durant cette période d'exposition forcée!
Alors, j'ai réussi mes études... mais pour me retrouver sur un open space de bureaux.  Re-bonjour la misophonie!!

Effectivement les thérapeutes m'ont proposé des thérapies d'exposition-désensibilisation, que j'ai toujours refusées car d'après mon expérience personnelle, l'exposition ne mène qu'à une aggravation (temporaire dans le meilleur des cas).  

Mais la vie courante m'oblige à m'exposer.  J'ai remarqué qu'un état de surexcitation diminue les bouffées de misophonie.  
Par exemple: être en colère pour une autre raison que la misophonie, ou au contraire faire des choses qu'on aime bien avec des personnes qu'on aime bien, ou encore être dans une situation nouvelle, être en voyage, ou simplement avoir bu un peu plus de café que d'habitude.  Bien sûr, le fait d'être bien reposée et d'avoir l'esprit clair qui fonctionne bien diminue la misophonie.  On est moins misophone tant qu'on est surexcité.
Mais on ne peut pas être constamment surexcité, ni même constamment en pleine forme!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DrNO



Messages : 6
Date d'inscription : 07/10/2013
Age : 41
Localisation : caen

MessageSujet: Re: L'hiver est mon pire ennemi !   Mer 22 Oct - 22:20

Bonjour Cecily

j'ai exactement fait le même recoupement concernant l'état d’excitation
Quand je suis Ultra détendu , je suis beaucoup moins récepteur , quand je sais que je vais avoir un moment agréable je suis également moins récepteur

Je sais pas si c'est lié , mais mon frère souffre aussi a moindre niveau de misophonie . Il à également un traitement par ce qu il ne sécrète pas suffisamment de dopamine ( molécule du plaisir ) si il ne prends pas se traitement a vie , il est beaucoup plus récepteur aux bruits ....

je sais également que quand ma vie est intense en plaisir ( running , sexe , soirées ....) cela réduit peut être les crises ...

Une piste a étudier ....

A bientôt

Guillaume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'hiver est mon pire ennemi !   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'hiver est mon pire ennemi !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui est notre Pire Ennemi?
» Son pire ennemi
» Je rêve de ma pire ennemie
» choupinette pourvoyeuse de dvd...
» HADITHS DIVERS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je ne supporte pas les bruits anodins :: Présentations :: Membres atteints du problème-
Sauter vers: