Je ne supporte pas les bruits anodins

Ce forum s'adresse aux gens touchés par un cas spécifique de troubles obcessionnels compulsifs. Le fait de se mettre en colère suite aux bruits de la vie quotidienne, provoqués par d'autres. Ceux qui en sont atteints comprendront qu'ils ont leur place sur
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ou commence l'insupportable ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GENIA



Messages : 2
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Ou commence l'insupportable ?   Dim 26 Fév - 18:35

Chacun a ses limites et certains sont plus sensibles ou fragiles.
J'ai une grande sensibilité au bruit qui m'est imposé et dont je n'ai aucun moyen de me soustraire.
Sinon, je ne pense pas être trop différente de la majorité des personnes, il me semble.
Néanmoins, je crois être hyper réactive et souffrir plus que la majorité de ce qui me semble une torture.
Le premier bruit insupportable est celui de travaux que je dois entendre de chez moi.
Le deuxième bruit insupportable est celui de mon voisinage : je trouve inadmissible d'entendre leur conversation (ils essaient même pas de baisser le ton) qui viennent des parties extérieures ( jardin/Terrasse) et toutes leurs expressions sonores de toutes nature (musiques, réactions exubérantes).
Une fois de plus j'ai explosé en engueulade en exprimant mon droit au calme et à ne pas supporter leurs bruits, et une fois de plus on m'a rétorqué que la journée ils avaient droit de s'exprimer comme ils voulaient.
La loi intervient pour les bruits excessifs et continuels, pas pour ce niveau qui est considéré comme acceptable.
Donc est-ce moi qui ne suis pas dans la norme en évitant de déranger par le calme offert aux voisins = cadeau non apprécié.
Ou dois-je jouer les sauvages incorrectes volontairement (en rétorquant idem) pour me venger de ces nuisances qui me sont distribuées comme des coups !
C'est la guerre des cultures plutôt, la discrétion fait partie du savoir vivre du "nord" et l'exubérance sonore est "sudiste" : il y a une incompréhension culturelle qui semble insoluble.
Ceux qui dérangent indiquent aux autres :"allez vivre ailleurs, si vous ne supportez pas notre tapage" et petit à petit, des groupes, des quartiers entiers rassemblent la même catégorie de gens. Les bruyants et les discrets se regroupent ailleurs, mais lorsque les 2 catégories sont obligées de cohabiter c'est la guerre/l'enfer sans fin, chacun revendiquant ses choix de vie.
A chaque conflit, le stress détruit insidieusement ma santé. accélération du rythme cardiaque, état dépressif insurmontable.
Le bruit est parfois un véritable poison qui vous ronge et qui peut avoir votre peau !
Réagir est peut-être aussi l'instinct de survie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GENIA



Messages : 2
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Deuxième partie   Dim 26 Fév - 19:11

J'ai déménagé car habitant en centre ville à cause du niveau sonore devenu intolérable pour moi.
J'ai choisi une impasse calme très petite avec peu de possibilité de circulation. Du coup, j'ai mis chambre et bureau côté rue.
Mais la rue a été agrandie et les immeubles ont remplacé les maisons. Du coup, c'est la ruée continuelle en trafic de bagnoles.
Ma vieille bicoque prévue pour un chemin de campagne - enfoncée dans le sol et donc solidaire de la chaussée - encaisse toutes les vibrations des moteurs, tous les murs vibrent et les fenêtres cliquètent au moindre arrêt et démarrage de véhicule.
Le panneau d'interdiction de stationner devant chez moi ne sert à rien et personne ne le respecte. Jamais de PV, donc tout le monde s'en fou. J'ai eu beau faire la guerre (seule contre tous), je suis agressée jour et nuit par ce type de bruit (pas de solution technique possible). j'ai attrapé la haine des voitures !
En fin de compte, je suis entièrement piégée chez moi : par devant de la maison bruit des voitures, par derrière bruits des voisins.
La totale.
J'ai l'impression de devenir folle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ou commence l'insupportable ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sécurité sociale : Vers un reste à charge insupportable pour les consommateurs
» Pourquoi un bruit strident de craie est-il insupportable ?
» Quand le mot "Dieu"devient insupportable, ou en est-on ?
» Besoin de me défouler : ma 4ème est insupportable!!
» Le Rat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je ne supporte pas les bruits anodins :: Présentations :: Membres atteints du problème-
Sauter vers: